Madeleine, Résistante

La bande dessinée « Madeleine, résistante » nous plonge dans l’univers d’une héroïne hors du commun, Madeleine Riffaud, nom de code Rainer, qui s’est engagée dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Cette série en trois tomes, créée par Jean-David Morvan et Dominique Bertail, nous offre un récit historique d’une précision documentaire exceptionnelle, retraçant le combat courageux de celles et ceux qui ont osé défier l’occupant nazi.

Le premier volume : « La rose dégoupillée »

madeleine résistante tome 1

Dans le premier volume, « La rose dégoupillée », paru chez Dupuis en août 2021, nous découvrons une Madeleine jeune et déterminée, née en 1924 dans la Somme, région marquée par les stigmates de la Première Guerre mondiale.

Après avoir vécu des moments heureux, son destin bascule avec l’arrivée de la guerre en 1939. Elle est jetée sur les routes de l’Exode, et cette expérience va forger sa volonté de lutter contre l’occupant allemand.

Atteinte de tuberculose en 1941, elle trouve en elle le désir de survivre et de combattre. Le premier volume se termine en 1942, au seuil de son entrée dans la Résistance.

Le deuxième volume : « L’édredon rouge »

madeleine résistante tome 2

Dans ce deuxième volume intitulé « L’édredon rouge », Madeleine, désormais nommée Rainer en référence au poète autrichien Rainer Maria Rilke, s’engage pleinement dans la Résistance.

Elle suit une formation de sage-femme à la faculté de médecine de Paris et participe activement aux actions clandestines du Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France.

Malgré les drames et les pertes humaines, Madeleine continue de se battre avec détermination, prête à intensifier la lutte armée pour le soulèvement de la capitale en 1944. Elle nous offre ainsi un témoignage poignant et courageux de son engagement dans ces moments sombres de l’Histoire.

Reconnaissance et impact

Saluée par le Festival d’Angoulême en 2022 (prix Goscinny) et 2023, « Madeleine, résistante » est déjà reconnue comme une œuvre mémorielle incontournable du 9e art.

Le talent des auteurs, Jean-David Morvan, Dominique Bertail et bien sûr Madeleine Riffaud elle-même, transparaît à travers chaque case, chaque dialogue et chaque scène.

Le récit est porté par une narration fluide et captivante, offrant aux lecteurs une plongée immersive dans le passé. Le trait de Dominique Bertail, avec sa colorisation monochrome, renforce les ambiances et souligne les temps forts de cette période historique.

Conclusion

« Madeleine, résistante » est bien plus qu’une simple bande dessinée. C’est un hommage vibrant aux femmes et hommes qui ont sacrifié leur sécurité pour défendre des idéaux de liberté et de justice.

Cette trilogie nous rappelle que leur histoire, chargée d’humanité et de courage, doit continuer de résonner dans nos cœurs et nos esprits pour ne jamais oublier les leçons du passé.

Le rendez-vous est donné pour la sortie du troisième tome, qui conclura cette série mémorable. Restons à l’écoute de ce témoignage vivant, une véritable leçon d’histoire à partager et à transmettre.

Article en collaboration avec Editions Dupuis.

Sources : BDTheque, BD Gest’, BDZoom et Editions Dupuis.

Nous suivre sur Google ActualitésCommenter cet article
5/5 – (1 vote)

Date de publication :

Catégorie :

Auteur / Autrice :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *