The Moon on a Rainy Night

The Moon on a Rainy Night, littéralement « La Lune lors d’une nuit pluvieuse », est un manga tranche de vie qui ne laisse pas le public indifférent. Cette œuvre réalisée par Kuzushiro présente une nouvelle approche du genre yuri et aborde avec délicatesse les thèmes du handicap, de l’homosexualité et de l’estime de soi.

Malgré son angle intéressant, le manga, actuellement en cours de publication, mérite-t-il votre attention ? Découvrez notre avis.

Présentation

The Moon on a Rainy Night est un manga écrit et illustré par Kuzushiro. L’œuvre a tout d’abord été publiée en juin 2021 sur le site web de Kodansha’s Comic Days. Face au succès de cette série numérique, le manga a été assemblé en cinq volumes en août 2023.

Alors que les deux premiers volumes sont sortis respectivement en septembre et en novembre, le volume 3 est prévu pour le 2 janvier 2024 dans sa publication en anglais. Les deux derniers volumes à ce jour sont, quant à eux, prévus pour mars et juin 2024, avec la possibilité d’avoir un sixième volume également.

Résumé

Le manga met en scène deux lycéennes, Saki Kindaichi et Kanon Oikawa. Un soir, en allant à son cours de piano, Saki se blesse en bousculant Kanon, sa nouvelle camarade de classe devenue sourde. Malgré les obstacles de la surdité, Saki tente de comprendre Kanon, qui peu à peu s’ouvre à elle. Une histoire touchante née alors entre deux jeunes filles, sous fond de handicap, d’acceptation de soi et d’obstacles.

Les points forts

Dès les premiers chapitres du manga, ses points forts sautent rapidement aux yeux des lecteurs. Ce sont eux qui nous poussent, page après page, à dévorer cette histoire et à enchaîner les volumes. The Moon on a Rainy Night captive par une approche douce et réaliste du handicap et de l’homosexualité.

Kuzushiro ne tombe pas dans le classicisme et évite les stéréotypes avec justesse, dans une œuvre aussi délicate que rythmée et esthétique. Les sentiments naissants sont bien amenés, et leur évolution n’est ni trop brusque, ni trop lente. Un équilibre des émotions qui transporte autant qu’il berce.

Les points faibles

The Moon on a Rainy Night n’a pas de grandes faiblesses, mais présente quelques maladresses. Parmi elles, nous soulignons notamment les grosses coïncidences qui jalonnent l’histoire, surtout au début. En effet, pour semer les prémices de la relation de Saki et Kanon, l’autrice n’hésite pas à mettre en scène des coïncidences parfois peu crédibles.

Un détail qui dénote par rapport à la pertinence du manga, mais qui n’enlève rien à la qualité de l’œuvre. 

Conclusion

The Moon on a Rainy Night nous a conquis, comme de nombreux lecteurs. Le thème du handicap auditif est un sujet très rare dans les bandes dessinées, et encore plus au Japon. C’est d’autant plus intéressant avec une approche shōjo-ai, menée par deux personnages bien construits, animée pour une par sa passion, et pour l’autre par son désir d’évolution. 

Image à la une : Kodansha.

Nous suivre sur Google ActualitésCommenter cet article
5/5 – (1 vote)

Date de publication :

Catégorie :

Auteur / Autrice :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *