Kujō l’implacable

Au cœur d’un petit cabinet juridique, dans un coin reculé de la société, se trouve Kujō. Son bureau est en désordre, son attitude, nonchalante en apparence, cache en réalité un avocat extrêmement impliqué dans ses affaires.

Sans distinction de clientèle, il se met au service de tous, établissant une frontière claire entre la loi et l’ordre des choses. La morale ne l’embarrasse guère, et il n’hésite pas à défendre ce que d’autres considéreraient comme indéfendable, ou à retourner vers l’avocat chez qui il a débuté sa carrière pour que justice soit rendue. Pour ce faire, il n’hésite pas à utiliser des méthodes peu orthodoxes, loin de la rectitude habituelle du métier.

Une œuvre dans la lignée de l’auteur

Shôhei Manabe, auteur de la célèbre série « Ushijima – L’Usurier de l’ombre », en 46 tomes et 15 années de publication, nous offre avec « Kujō l’Implacable » une nouvelle série au long cours qui est, par ailleurs, d’ores et déjà accompagnées de séries dérivées actuellement en cours au Japon.

Dans « Kūjō l’implacable », on retrouve tout ce qui a fait la renommée de l’auteur : des personnages immédiatement marquants et charismatiques, des histoires sombres, une narration dense, ainsi qu’une représentation réaliste des bas-fonds de la société et des milieux interlopes.

Une diversité narrative

Les premiers volumes de la série se caractérisent par leur grande diversité de sujets. L’auteur parvient à maintenir un intérêt constant sans jamais tomber dans la routine. Le personnage principal est dépeint avec simplicité et franchise, mais reste énigmatique, vivant une vie d’ascète au sommet d’un immeuble où il a installé sa tente.

Un manga pour adultes sans compromis

« Kujō l’Implacable » est un manga pour adultes qui ne fait pas de compromis. Son réalisme graphique, proche de la photographie, renforce l’impact des dessins et les rapproche de la réalité implacable. Les cas concrets qui remplissent les pages de cette série ne conviennent pas à tous les lecteurs, mais raviront ceux qui ne craignent pas d’être confrontés à des histoires dérangeantes et brutales.

En somme, « Kujō l’Implacable » s’impose comme une œuvre forte et singulière, portée par la personnalité fascinante de son protagoniste. Shôhei Manabe continue de creuser les thèmes sombres et les recoins les plus inavouables de la société japonaise avec une maîtrise indéniable. Cette série promet une plongée profonde dans l’âme humaine, à la recherche de la vérité en plein cœur de l’obscurité.

Images par Manga-News.com

Nous suivre sur Google ActualitésCommenter cet article
5/5 – (1 vote)

Date de publication :

Catégorie :

Auteur / Autrice :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *